[RP] Histoire de la Guilde

Aller en bas

[RP] Histoire de la Guilde

Message par Melchiek le Ven 29 Aoû - 17:26

Introduction : Sel et Lumière

Il serait inutile de parler des qualités de la Guilde "Sel et Lumière" sans en connaitre l'histoire.
Et il serait inutile de parler de son histoire sans raconter celle de Morayy Dompte-Acier...

Tout a commencé sur les sables blancs de la baie de Cania, où une osamodas fut retrouvée échouée et inconsciente par une jeune Iopette -qui ne faisait ni plus ni moins qu'un peu d'exercice avec les pichons du coins-
Ne trouvant guère mieux que de frapper le poitrail de la jeune fille pour la ranimer, elle lui sauva la vie ainsi. Éjectant l'eau salée de ses poumons, une bouffée goulue d'air pure, puis deux, puis trois, l'osamodas reprit des couleurs aussitôt. D'abord aveuglée par la lumière, elle put, une fois ces yeux accoutumés, découvrir le charmant visage de son ange gardien.
Ainsi fut la première rencontre entre Morayy et Eowyne.
De cette rencontre impromptue découla de nombreuses aventures et de nouvelles rencontres mais le destin des deux aventurières était désormais scellé autour d'elles comme pilier d'un clan de taille dont le nom porterait le fruit de leur rencontre : Le sel, la lumière...
"Sel et Lumière"

"Sel et Lumière" : La création

Elles le traquèrent sans relache...
De Bonta à Brakmar, en passant par Astrub et Sufokia, puis plus tard dans la jungle sombre de l'île d'Otomaï...
Il avait sacrifié ses amis, ses frères, trahi sa guilde, défait des Alliances, voler, piller... pour laisser derrière son sillage, incompréhension, amertume, colère.
Elles avaient suivis sa trace jusque dans ce coin perdu du Monde des Douze, où bitoufles et broutures surgissent pour vous attaquer... et c'est au pied de l'Arbre Hakam qu'elles avaient enfin réussi à l'encercler.
Entretemps elles avaient secouru, aidé, réconforté et prêté main forte à de nombreux aventuriers que l'Enutrof avait lésé et ceux-ci étaient à leur tour partis à la recherche du brigand. Parmi eux Foxys et Rock-Flippeur, deux écaflips qui avaient perdus beaucoup de kamas à cause d'une partie de cartes truquée par le vieux gredin, ou Neephi une sramette capturée, torturée et finalement dépouillée de ses propres larcins... De deux guerrières, ils étaient devenus une bande d'aventuriers, puis au fil des jours une bande de potes qui eux-mêmes avaient emporté dans cette folle aventure d'autres aventuriers...
Contraint et forcé, l'Enutrof avait fuit, reculé jours après jours, puis acculé, avait fini par commettre l'erreur de s'aventurer dans un coin du monde qu'il aurait dû garder secret, son repaire... Mais il était trop tard pour les regrets... Aujourd'hui une vingtaine d'aventuriers étaient prêts à en découdre avec lui, et même si la lutte était inégale il était prêt à vendre cher sa peau.
Une courte mais violente bagarre allait commencé quand un évènement inattendu se passa.
Morayy s'avança et posa son arme entre l'Enutrof et le groupe d'aventuriers. Lorsqu'elle se redressa elle fixa du regard le vieux gripsou et lui teint à peu près ses paroles :
"Ecoutes-moi bien Melchiek... Tu as deux possibilités qui s'offrent à toi"
Elle présenta d'un geste circulaire toute son équipe :
"La mort par tous ceux qui souhaitent se venger de tes actes... ou b..."
"Ou bien quoi?" coupa l'enutrof "... ma fortune? JAMAIS!"
"A quoi te servira ta fortune si tu meurs?" retorqua aussi sec l'osamodas. Auquel répondit l'Enutrof par un rire tonitruant :
"Mais je ne compte pas mourir ce soir ma p'tite dame!"
Et celui-ci se précipita sur elle. Elle esquiva son attaque sans trop de mal et Eowyne placée non loin depuis le début de la conversation, lui asséna un violent coup de massue sur le crâne du vieillard, qui, par miracle, ne fut que violemment assommé.
A son réveil -deux jours plus tard- il était attaché solidement, dans ses appartements, sur son lit.
"Que?... comment?... Comment osez-vous?!!!" cria-t-il
Dans l'autre pièce -où se trouvait ses coffres- on pouvait distinguer des rires et des voix fortes.
Mes coffres! Ma fortune! pensa-t-il. Et il se secoua aussi fort que pouvait lui permettre ses liens.
De l'ombre d'un des coins de la chambre, Morayy s'avança vers lui :
"Ce n'est que justice... après tout... tu les avais extorqué... c'est un juste retour des choses."
"J'ai mis des années à réunir tous ces kamas!"
"Et tu en auras d'autres pour reconstituer ton précieux magot. Même plus encore... on t'aidera pour cela!"
"Jamais je ne rejoindrais votre bande! JAMAIS! Tu peux me tuer maintenant parce qu'un jour je reviendrai et je vous laisserai aucune chance" lança-t-il au visage de la jeune aventurière.
"Oui... et tu finiras au sol comme la dernière fois. Tes mauvais plans ont fonctionné une fois pour chacun de nous mais tout cela est révolu. Ma proposition tiendra toujours... Tu nous rejoins quand tu veux!"
"JAMAIS!!"
Sur ces mots elle se leva, traversa la chambre jusqu'à la porte menant vers l'autre pièce. Avant de franchir le pallier, elle se tourna une dernière fois vers l'enutrof :
"A un jour prochain vieil aigris!" et referma la porte sans laisser Melchiek finir sa litanie de vulgarités.

"On s'en va, prenez tout, on l'a bien mérité... Ceux qui veulent partir de leur côté le font, ceux qui veulent rejoindre notre groupe sont les bienvenues!"
"Pourquoi on finit pas le vieux schnoque?" demanda Levatox, un Sram qui les avait rejoint en cours de route, victime d'un gros larcin organisé par l'Enutrof.
Morayy se plaça au milieu du groupe et toisa l'ensemble des aventuriers présents dans la pièce.
"Parce que, sans ses agissements, peut être n'aurions-nous jamais pu nous connaître tous, ici, en ces lieux. Je n'aurais jamais échoué sur les rivages de la baie de Cania, je n'aurais jamais rencontré ma meilleur amie, je n'aurai certainement jamais retrouvé la mémoire, nous ne serions jamais parties à l'aventure, et... finalement, je ne vous aurais jamais connu, chacun de vous. Voilà une dette qui méritait bien que je lui laisse la vie sauve. Maintenant si l'un d'entre vous veux passer ses nerfs sur un vieux ligoté et sans le sou..." elle désigna la porte de la chambre "... je ne vous retiens pas, mais sachez-le je ne parlerai plus à ceux qui la franchiront..."
Il y eut un grand silence.
Puis Levatox prit la parole :
"Qui m'aide à porter ce sac de kamas, il est tellement lourd que je vais pas faire de vieux os si je fais tout le trajet retour avec..."
Tout le monde éclata de rire, et chacun se mit en route avec le butin du vieil homme.

Ils ne le savaient pas encore, mais à compter de ce jour, la Guilde "Sel et Lumière" venait de naître et leur notoriété ferait bientôt le tour du Monde des Douze.
avatar
Melchiek

Messages : 92
Date d'inscription : 24/06/2014
Age : 38
Localisation : Bonta

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum